Service d’interface

Service départemental d’interprétariat en LSF

Dans de nombreuses situations du quotidien, les personnes sourdes ou malentendantes rencontrent des difficultés plus ou moins importantes avec leurs divers interlocuteurs, avec la compréhension des documents écrits, avec l’ambiguïté d’un vocabulaire parfois très professionnel. Cela est une approche non exhaustive des entraves qui jalonnent leur vie de tous les jours.

Pour que ces personnes puissent s’exprimer en étant comprises, pour accéder clairement à ce qui leur est dit, pour participer plus pleinement, pour une meilleure compréhension des situations, elle peuvent faire appel à l’interprète. Par son truchement, les éléments se comprennent plus clairement, les explications s’affinent et tout peut prendre alors un sens.

L’interprète peut intervenir dans de multiples domaines :

  • Démarches auprès de diverses administrations (hôpitaux, police, gendarmerie, tribunaux…)
  • Pour des évènements familiaux (naissance, baptême, mariage, décès…)
  • Dans le cadre du travail (explication d’un poste, entretien avec l’employeur)
  • Pour les enfants (suivi des nourrissons, école=inscription, réunion…)

L’interprète peut aussi être appelé à intervenir, suivant sa disponibilité, dans le secteur loisir et culture, mais il ne peut alors que répondre à une demande collective (voyages organisés, visites…) et non aux besoins plus spécifiques de chacun.

L’interprète intervient sur rendez-vous et assure des permanences en lieux et heures déterminées afin que les intéressés puissent en toute discrétion le rencontrer.

Il ne se substitue pas aux personnes présentes (sourdes ou entendantes), il ne fait que traduire en signes et oralement ce qui se dit.

Il doit garder sa neutralité, son impartialité, il est lié par le secret professionnel et il a reçu l’agrément des tribunaux.

ANFH CHU La région L'ARS
APF académie MDPH PEP